Travailler au Maroc

En tant qu’expatrié, vous pourrez vous intéresser à une grande variété de secteurs, en fonction de la ville dans laquelle vous allez vous installer.

En tant qu’expatrié, vous pourrez vous intéresser à une grande variété de secteurs, en fonction de la ville dans laquelle vous allez vous installer. Gardez en tête qu’au Maroc, les étrangers ne sont pas éligibles à des postes susceptibles d’être occupés par des Marocains, aussi, vos chances seront plus élevées de trouver un emploi au Maroc si vous possédez une formation spécialisée ou des compétences linguistiques que l’on ne trouve pas couramment dans le Royaume. Cet article vous donnera des informations sur les secteurs ouverts aux expatriés dans chaque ville.

Emplois à Casablanca

Le marché du travail de Casablanca est essentiellement basé sur le secteur maritime et l’industrie d’exportation. Intéressez-vous également à l’industrie du ciment et aux domaines de la production et de la distribution. Ces dernières années ont vu l’arrivée d’un grand nombre de sociétés multinationales, nationales et internationales dans la région.

Le secteur du tourisme est également une partie importante du marché du travail grâce aux nombreux hôtels, restaurants. Ajoutons à cela le secteur du commerce, celui des technologies de l’information et de la communication, qui a également pris son essor dans cette ville marocaine.

L’éducation est également intéressante, de nombreuses écoles marocaines, françaises, américaines et internationales étant chaque année à la recherche des locuteurs natifs pour occuper des postes d’enseignement. Les centres linguistiques embauchent également des locuteurs natifs de l’anglais, du français, de l’allemand et de l’espagnol. D’ailleurs, ces postes sont souvent uniquement ouverts aux expatriés.

Toujours à Casablanca, les emplois sont disponibles dans le marketing, la production médiatique et bien entendu les centres d’appels, les entreprises de technologie et d’externalisation. Sidi Maarouf et l’incubateur Casa Near Shore sont les centres d’affaires les plus dynamiques du pays, représentant également deux bassins de l’emploi pour les expatriés.

Emplois à Rabat

La ville de Rabat abrite non seulement les autorités locales et régionales, mais aussi les ambassades, les organisations internationales et les organisations non gouvernementales. On y trouve également de nouvelles entreprises spécialisées dans différents secteurs, notamment les technologies de l’information et des communications, l’industrie, le commerce, la finance et l’ingénierie auxquels s’ajoutent la construction, l’éducation, la santé, l’enseignement dans les écoles et les centres de langues.

En plus d’être la capitale administrative du Maroc, Rabat offre de nombreuses opportunités dans les ONG et les associations caritatives. Ces organisations recherchent souvent des étrangers avec des qualifications spécialisées, des compétences linguistiques ou des liens avec des organisations internationales.

Emplois à Agadir

À Agadir, l’accueil, les technologies de l’information et de la communication, les transports, la logistique, la distribution et la publicité sont en tête sur le marché de l’emploi, ce qui ne doit pas vous empêcher de vous intéresser aux secteurs de la construction, de la sous-traitance industrielle, de l’ingénierie et de la comptabilité. Le secteur des services s’est développé ces dernières années grâce aux mesures mises en place par le gouvernement marocain afin de faciliter le développement des entreprises dans la région.

Compte tenu du développement des infrastructures hôtelières locales, le tourisme est devenu l’un des secteurs présentant le taux le plus élevé d’offres d’emplois directs et indirects à Agadir.

Emplois à Tanger

Tanger est le deuxième centre économique du Maroc après Casablanca. La ville affiche une forte concentration d’activités industrielles, en particulier dans les domaines des textiles, des produits chimiques et métallurgiques, ainsi que dans les secteurs de la mécanique et du transport maritime, et depuis peu la construction automobile. La zone portuaire et la zone franche connaissent un taux élevé d’activités quotidiennes.

Tanger est également l’une des plus grandes stations balnéaires du pays, avec une infrastructure hôtelière moderne et diverses activités touristiques, commerciales et artisanales. Ajoutons que de nombreux emplois ont également été créés dans les domaines des transports, de la construction et de l’agriculture.

Processus de recherche d’emploi au Maroc

Tout dépendra de la ville où vous vivrez ! Par exemple, à Casablanca, le marché de l’emploi est plus dynamique grâce à la présence de nombreuses entreprises, tandis que dans les petites villes comme Rabat ou Tanger, la donne est différente, mais la concurrence est moindre.

Les différentes étapes à suivre :

Inscription au bureau du commissaire local et à l’ANAPEC,
Création ou adaptation de votre CV en français ou en fonction de la langue utilisée par l’entreprise visée, par exemple, en français et en anglais à Casablanca, mais en espagnol à Tanger,
Rédaction d’une lettre de motivation (bien que la plupart des entreprises ne l’exigent pas)
Une grande partie du processus de recherche d’emploi est désormais dématérialisée au Maroc, ce qui permet de postuler en ligne, mais certaines entreprises exigent la présentation du CV en personne.

Internet représente votre meilleur outil pour rechercher un emploi au Maroc, aussi, vous pourrez compter sur les sites tels que LinkedIn ou encore Indeed Morocco, Glassdoor ou encore JobNet Africa. Dans certains cas, il est préférable de visiter le site web de l’entreprise. N’hésitez pas à demander l’aide du bureau de votre communauté locale ou des centres culturels.

Après la présentation de votre CV, il se peut que l’on vous demande de vous présenter immédiatement à un entretien d’embauche ou de vous présenter à une date ultérieure. Soyez prêt à passer deux entretiens avant la validation et généralement un examen écrit. Les entretiens d’embauche ne durent généralement pas plus de 30 minutes, mais tout dépendra de l’entreprise.

Pendant la période de formation ou avant, on vous présentera votre contrat, le salaire et les primes, ainsi qu’une liste de documents à présenter à votre employeur (vérification des antécédents, formulaire de sécurité sociale rempli, certificat médical, numéro de compte bancaire, etc.)

La période d’essai varie de 3 à 6 mois et une fois confirmé, vous bénéficierez d’une assurance médicale et de la sécurité sociale.

Secteurs prometteurs pour les expatriés au Maroc

Rappelons qu’au Maroc, les étrangers ne sont pas éligibles à des postes susceptibles d’être occupés par des Marocains. Le mieux à faire consiste donc à chercher un poste de gestion de niveau intermédiaire à la direction.

Pour en revenir aux secteurs favorables aux expatriés au Maroc, citons les télécommunications, l’informatique, l’informatique et la technologie en général gardez à l’esprit que si vous possédez les pré-requis académiques adéquats, vous pouvez trouver un poste d’enseignant y compris dans l’enseignement supérieur, l’ingénierie, l’architecture, la médecine, la publicité et les médias. Vous pouvez vous tourner vers d’autres domaines scientifiques, du moins, si vous penchez pour l’enseignement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ecrire
Bonjour !
Pourrais-je vous aider ?